100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 06.09.2010 13h25
Les émissions de gaz d'échappement sont les principales sources polluantes de l'air

A l'heure actuelle, environ une ville sur cinq connaît un grave problème de pollution atmosphérique et dans un tiers des 113 villes pilotes en Chine, la qualité de l'air n'atteint pas la norme de classe 2 établie par l'Etat. Les émissions de gaz d'échappement sont devenues les principales sources polluantes de l'atmosphère dans les grandes et moyennes villes.

Liu Zhiquan, directeur adjoint de division du Ministère de la Protection de l'Environnement, a fait ces remarques, le 5 septembre, dans son rapport prononcé au cours d'un forum sur l'industrie automobile chinoise en 2010.

Ces dernières années, la production d'automobiles en Chine a augmenté rapidement et le nombre de véhicules circulant en Chine a connu une croissance rapide. Ce qui a produit une grave pollution de l'air. Certaines villes, polluées par des fumées de charbon dans le passé, sont polluées par des émissions de gaz d'échappement. Dans certaines régions, même la visibilité a nettement diminué à cause du phénomène de “charbon gris”. Dans certaines villes, la teneur en ozone augmente et la pollution due à la photochimie pourrait s'aggraver dans quelques villes. Tout cela est étroitement lié aux émissions de gaz d'échappement.

Selon les estimations, le nombre des véhicules circulant en Chine s'est multiplié par 25, par rapport aux années 1980, et la totalité des émissions de gaz d'échappement s'est multiplié par 13.

D'ici 5 ans, la Chine devra améliorer les normes des émissions de gaz d'échappement et renforcer le contrôle des émissions des véhicules à moteur.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine et l'UE s'engagent à promouvoir les relations bilatérales
Chine: six personnes toujours portées disparues après une collision entre deux navires
Un été, témoin d'incessantes expulsions de Roms, qui « fait rougir la France »
Les liens sino-européens nagent encore dans l'incompréhension mutuelle
Le rapatriement de Roms ternit l'image de France
Il faut arrêter les propos disant que l'environnement d'investissement en Chine empire
Instituts Confucius : pourquoi faire tant d'histoires ?