100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 17.08.2010 08h50
Une croissance négative des ordures ménagères à Beijing pour la première fois : 10 kg de moins par personne pendant les six premiers mois

La population de Beijing augmente et l'économie se développe rapidement, mais le nombre des ordures ménagères a réalisé une croissance négative. Selon les nouvelles statistiques, les déchets ménagers abandonnés par les habitants de Beijing ont baissé en quantité de 4,8% par rapport à la même période de l'année 2009, soit presque 10 kgs de moins pour chaque habitant. C'est la première fois que la quantité des déchets de Beijing se réduit.

Les habitants de Beijing ont dans la première moitié de l'année produit 3,18 millions de tonnes de déchets, soit 160 mille de diminution par rapport à l'année dernière. L'élimination des déchets a beaucoup progressé après le taux d'augmentation de 8% des ordures ménagères de Beijing de 2005 à 2008. Un responsable affirme que les citoyens de Beijing ont pris connaissance de l'importance de la protection de l'environnement après de nombreuses campagnes concernant la réduction et le tri des déchets. Dans certains quartiers, bureaux et restaurants il n'y a pas eu de changement : la quantité des déchets diminuait au départ.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: aucun lien entre lait en poudre et puberté précoce
Chine-reste du monde : Nouveaux accords de prêt préférentiel pour l'aide extérieure
Les travailleurs chinois à l'étranger rencontrent trois difficultés dans la défense de leurs droits et intérêts légitimes
L'appartenance de la Chine au pays en voie de développement ne doit pas être ignorée ni démenti
Le pays qui pense « promouvoir ses relations publiques » est obligé de s'infliger de durs exercices pour améliorer ses qualités naturelles
L'équilibre entre le travail et la vie constitue le moteur des forces productives
Les images d'une évacuation musclée de squatteurs suscitent une polémique qui montre l'échec de la nouvelle politique française d'immigration