100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 25.05.2010 09h04
Yunnan : la grave sécheresse n'affecte pas les terres humides au bord du lac Dian

Malgré la grave sécheresse qui frappe le sud-ouest de la Chine depuis l'automne dernier, la flore des marécages autour du lac Dian de Kunming, capitale de la province du Yunnan, se porte assez bien. « Cette biodiversité autour du lac Dian, qui est le fruit de grands efforts, a déjà résisté avec succès à la sécheresse, et les diverses fonctions des terres humides n'ont pas été affectées », ont indiqué les experts.

Selon le bureau d'administration du lac Dian de Kunming, les terres humides qui empêchent les matières polluantes de pénétrer dans le lac jouent un rôle important et particulier dans la restauration du cercle vertueux de l'écosystème et le maintien de la biodiversité des environs. Malgré la sécheresse qui a causé une baisse du niveau du lac, les terres humides, grâce au renforcement de l'aménagement et de la surveillance, ne se sont pas taries et les plantes croissent en général assez bien. À l'avenir, on compte protéger et restaurer encore davantage ces berges afin d'établir un écran vert pour cette « perle du plateau ».

D'autre part, les oiseaux qui vivent sur les terres humides n'ont pas souffert de la sécheresse. Selon le professeur Wang Zijiang de l'Association des oiseaux de Kunming, la plupart des oiseaux aquatiques qui vivent sur ces terres humides appartiennent aux espèces migratrices qui viennent y passer l'hiver, mais qui sont déjà parties à présent. « L'hiver dernier, le temps de séjour, les espèces et le nombre total d'oiseaux venus n'ont pas considérablement changé par rapport aux années précédentes, on peut donc affirmer que la sécheresse ne les affecte pas. Quant aux oiseaux qui y passent l'été, la nourriture et l'eau potable sont assurées, leur environnement de vie n'a pas changé », explique-t-il.

Li Heng, professeur à l'Institut de recherche sur les végétaux de Kunming, qui vient de mener une enquête dans un milieu humide au bord du lac Dian, souligne que les plantes, poissons, oiseaux et amphibiens constituent un écosystème complet dans ce milieu humide où la biodiversité s'enrichit graduellement. « De telles terres possèdent intrinsèquement une capacité de résistance aux calamités naturelles. Le plus important, c'est de maintenir leurs fonctions et ne les pas détruire artificiellement », remarque-t-il.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : au moins 32 morts dans un accident de la route au Liaoning
Chine : plans stratégiques pour le développement du Xinjiang
Expo 2010 Shanghai : on ne doit pas rater l'occasion de visiter le Pavillon collectif de l'Afrique
Désillusion du cinéma chinois à Cannes
La classe moyenne a besoin de reformes pour son développement
Chine : première lourde condamnation à l'encontre d'un corrupteur
La réévaluation du Yuan pourrait être mise en veilleuse