100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 02.04.2010 09h03
La France désire aider la Chine à construire des « villes écologiques »

Organisé conjointement par le Comité France-Chine et le CCPIT (China Council for the Promotion of International Trade), le 16ème colloque économique franco-chinois vient d'être clos le 31 mars à Beijing. Lors de la conférence de presse tenue à l'issue du colloque, l'ancien Premier Ministre français Jean-Pierre Raffarin a déclaré que les entreprises françaises membres du Comité France-Chine peuvent fournir une aide positive à la Chine dans la réalisation de « villes écologiques ».

Il a indiqué que la France s'efforcera de présenter, lors de l'Exposition universelle de Shanghai, sa conception et son idée sur les « villes vertes ». D'autre part, a-t-il ajouté, les nombreux personnes compétentes et qualifiées ainsi que les nouvelles idées qui apparaîtront lors de l'Exposition fourniront à la Chine des leçons, des inspirations et des expériences qui lui permettra de réaliser en 2020 quelque quatre cent « villes écologiques ». « L'idée des ‘villes vertes' fera que le processus d'urbanisation des villes aura un sens encore plus humanitaire. », a-t-il dit.

« Pour ce qui est de la rapide croissance de l'économie chinoise, la France n'éprouve ni inquiétude ni crainte, car la croissance économique chinoise contribue au développement de l'économie mondiale en jouant un rôle encourageant et stimulant. », a-t-il poursuivi en ajoutant que les entreprises françaises souhaitent devenir un partenaire de coopération de la Chine en participant activement et pleinement dans son développement économique. »

Jean-Pascal Tricoire, Président du Comité France-Chine a fait le point du présent colloque en avançant les trois problèmes qui intéressent le plus les chefs d'entreprises des deux pays : le premier, c'est l'urbanisation, et surtout comment réaliser les « villes écologiques » dans le processus d'urbanisation des villes », c'est-à-dire comment économiser l'énergie et diminuer les émissions gazeuses dans ce processus ; le deuxième, c'est le développement durable, c'est-à-dire comment réaliser l'économie d'énergie et l'économie de ressources ; le troisième, c'est le développement de nouvelles technologie de pointe, dont les technologies de l'internet et de la télécommunication.

Les deux parties se sont convenues de renforcer leur coopération en matière de la formation et du perfectionnement de personnes compétentes dans le domaine du développement durable et de la protection de l'environnement, du renforcement de la coopération dans les projets déjà désignés et de l'innovation technique.

En répondant à une question posée par un journaliste présent, l'ancien Premier Ministre français a indiqué que la France et la Chine peuvent non seulement poursuivre leur bonne et efficace coopération dans les domaines traditionnels, dont l'exploitation énergétique, il existe en plus une grande potentialité de coopération dans d'autres domaines, dont l'environnement, l'hygiène et la nutrition alimentaire.


- Les entreprises chinoises et françaises appelées à coopérer

- Hua Jianmin appelle à dresser de nouveaux modèles et idées pour la coopération commerciale sino-française

- La Chine va créer un meilleur environnement financier pour les entreprises étrangères

- 16e colloque économique sino-français-les milieux commerciaux recherchent de nouvelles opportunités

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : avertissements "ignorés" avant l'inondation d'une mine de charbon au Shanxi
Beijing : lancement du Programme sino-africain d'échanges et d'études conjointes
Visite aux Etats-Unis de Nicolas Sarkozy : une occasion pour démontrer des relations de « proches alliés »
Les entreprises chinoises ont un long chemin à parcourir avant de pouvoir être internationalisées
La visite du Président Sarkozy aux Etats-Unis est considérée comme une bonne occasion de rétablir son image
Faire preuve de bon sens en discutant des problèmes concernant la Chine
A qui va profiter le départ de Google ?