100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 08.01.2010 16h25
Le président de la Région autonome du Tibet plaide en faveur du chemin de fer Qinghai-Tibet

Le gouvernement chinois a lancé, il y a 10 ans, la stratégie consistant à développer en grand l'ouest du pays.

Depuis la mise en application de cette stratégie, la Région autonome du Tibet est parmi les régions les plus bénéficiaires de cette politique, avec l'air atmosphérique plus propre, la couverture forestière élargie et l'eau devenue plus pure, a dit Qiangba Puncog, président du gouvernement régional du Tibet.

Le territoire du Tibet s'étend sur 1,2 millions de kilomètres carrés dont un tiers de réserves naturelles. Le plateau Qinghai-Tibet est le "démarreur" du climat mondial et plusieurs grands fleuves d'Asie y prennent leurs sources. "Protéger l'environnement écologique du toit du monde est important non seulement pour le Tibet, mais aussi pour le pays et le monde", a dit M. Puncog.

Depuis l'application du 10ème plan quinquennal (2001-2005), l'Etat a investi 6,7milliards de yuans (environ 985 millions de dollars) dans la protection environnementale et l'édification écologique du Tibet.

En février 2009, le Conseil des Affaires d'Etat (le gouvernement chinois) a approuvé un programme qui prévoit d'investir 15,5 milliards de yuans (environ 2,28 milliards de dollars) dans la construction écologique du Tibet d'ici 2020, a fait savoir M. Puncog..

  Le gouvernement régional du Tibet a interdit d'exploiter des alluvions aurifères et des sables de fer au Tibet. Et tous les projets lancés au Tibet, comprenant l'exploitation minière, la construction de centrales hydro-électriques et d'ouvrages d'infrastructure, doivent strictement observer les critères d'évaluation en matière d'environnement.

Le président du gouvernement régional a indiqué que la valeur ajoutée de l'industrie du Tibet ne représente que 8% du PIB régional et les émissions de dioxyde de carbone sont peu importantes au Tibet. Sept préfectures et villes et 27 districts ont lancé conjointement un projet de reconversion de pâturages en prairies en 2004. A l'heure actuelle, environ 2,80 millions d'hectares de pâturages ont été de nouveau transformés en prairies et environ 717 333 hectares de nouvelles prairies ont été aménagés.

Qiangba Puncog a encore réfuté l'assertion selon laquelle le chemin de fer Qinghai-Tibet a porté une atteinte à l'environnement du Tibet. « L'importance accordée à la protection environnementale au cours de la construction de ce chemin de fer m'a beaucoup appris », a dit M.Puncog, ajoutant que « j'ai souvent demandé à mes subalternes de bien protéger l'environnement, comme on l'a fait au cours de la construction de cette ligne ferroviaire ».

Il a expliqué en détail que pour bien protéger la couverture forestière le long de ce chemin de fer, le gouvernement central a pris des dispositions pour que des morceaux de prairie soient déplacés dans d'autres endroits et remis à leurs places, après l'achèvement des travaux. Pour ne pas affecter la migration des animaux sauvages, des sections aériennes de voie ont été construites dans certains endroits pour laisser des passages aux animaux.

Le Tibet demeure l'endroit disposant du meilleur environnement écologique en Chine, a-t-il conclu.


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Une nouvelle vague de froid arrive sur la Chine avec encore plus de chutes de neige dans les jours à venir
Chine : Le revenu touristique serait en hausse de 9% en 2009
La France commence à envisager sérieusement la réalité chinoise
Le monde 2009 aux yeux des Chinois
La Chine de 2009 : être « incomprise » en tant que pays émergent
La Chine et l'Europe : plus partenaires qu’adversaires
Montée rapide d'une conscience civique au sein de la societe chinoise