100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 10.12.2009 07h53
Chine: énergie éolienne en pleine croissance malgré les obstacles techniques

Le vent fait tourner dix-neuf turbines éoliennes le long de la côte de la ville de Putian, province du Fujian (est). Depuis 2006, celles-ci fournissent l'électricité aux plus de 50 000 habitants de l'île de Nanri ("le soleil du sud").

Pour Yang Qingshan, un conchyliculteur, cette scène fait heureusement partie de sa vie de tous les jours. Les grandes hélices l'ont fait millionnaire. Grâce à l'électricité qu'elle fournissent il peut maintenir l'eau à une température constante, ce qui est important pour ses ormeaux. A 49 ans, il a fait fortune en vendant ces fruits de mer à des restaurants de luxe et il n'est pas le seul à profiter des éoliennes.

Les habitants dans d'autres bourgs de la ville de Putian en bénéficient également grâce à des câbles sous-marins, souligne Lin Yushu, fonctionnaire de la commission locale pour le développement et la réforme.

Avec une population de trois millions d'habitants, Putian est connu pour ses industries de la chaussure, des produits électroniques et de l'alimentation.

"L'électricité produite pendant un an par une turbine de 850 kilowatts est capable de répondre aux besoins annuels de la vie et du commerce de la population de Nanri", précise Lin Yushu.

L'année prochaine, 57 turbines supplémentaires seront dressées dans le parc éolien de l'île.

Des parcs comme celui de Nanri sont non seulement profitables aux agglomérations des côtes de la Chine et du nord du pays en permettant aux gens de devenir aussi riches que Yang Qingshan mais ils rendent possible que des endroits comme Nanri restent propres.

"L'ensemble des turbines éoliennes y compris les 57 supplémentaires économisera 67 000 tonnes de charbon chaque année soit une réduction annuelle des émissions de 94 000 tonnes de CO2", a précisé le fonctionnaire de Putian.

En novembre, le gouvernement chinois a décidé unilatéralement de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40% à 45% par unité du PIB d'ici 2020, par rapport à 2005. L'année dernière, 68,7% de l'électricité produite en Chine était d'origine thermique.

Les statistiques officielles montrent que la capacité éolienne installée a atteint 12,17 millions de kW en 2008, chiffre doublé par rapport à 2007.

"Chaque fois que je viens en Chine, je constate des changements. Je pense que le rythme des changements ne me surprend plus, mais les résultats me font écarquiller les yeux", s'exclame Steve Sawyer, secrétaire général du Conseil international de l'Energie éolienne.

Shi Pengfei, vice-président de l'Association de l'Energie éolienne de Chine, prévoit que la capacité installée du pays excédera 30 millions kW d'ici 2010, dix ans avant l'objectif fixé en 2007.

En Chine, l'industrie éolienne décolle grâce aux ambitieux objectifs de réduction des émissions du gouvernement mais elle reste confrontée à des difficultés techniques, avoue-t-il.

"Beaucoup d'énergie d'origine éolienne ne peut pas être raccordée au réseau d'électricité national, en raison des limites technologiques du transport d'énergie".

Steve Sawyer propose que la Chine élabore un système clair de primes et de sanctions pour les principaux opérateurs chargés du transport et de la distribution de l'électricité, afin de moderniser et de construire des réseaux de distribution qui puissent accueillir la part croissante d'énergie provenant des éoliennes.

"Cela nécessite également d'établir des règles claires d'accessibilité au marché pour assurer une concurrence loyale entre les acteurs chinois et étrangers tant dans le secteur de la construction des turbines éoliennes que dans leur exploitation", a-t-il ajouté.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Changements mineurs de la politique macro-économique
Chine: ouverture de la Conférence nationale sur le travail économique
Les « 10 commandements » pour les fonctionnaires devraient être pris au sérieux
Poursuite de la grève dans des musées nationaux de France
Chine : il est indispensable que le travail soit vraiment rémunéré
Croissance à contre-courant des investissements chinois à l'étranger
La crise financière de Dubaï produit des effets limités sur la Chine