100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 09.12.2009 14h56
La Chine attend plus d'efforts de la part des Etats-Unis et de l'UE sur leurs réductions d'émissions polluantes

Nous attendons des Etats-Unis et de l'Union européenne qu'ils viennent aux discussions sur le climat de Copenhague avec des objectifs de réduction des émissions de carbone plus conséquents, a déclaré mardi le négociateur en chef chinois à la Conférence des Nations Unies sur le climat.

Les objectifs de réduction des émissions des Etats-Unis et un soutien financier aux pays en développement sont la clé du succès de la Conférence sur le changement climatique de Copenhague en cours, a dit Su Wei, le responsable adjoint de la délégation chinoise à la Conférence de Copenhague.

Dans la dernière ligne droite avant la Conférence de Copenhague, les Etats-Unis s'étaient engagés à réduire leurs émissions de carbone de 17% d'ici 2020, par rapport aux niveaux de 2005, ce qui équivaut en fait à une réduction de 4% par rapport aux niveaux de 1990.

Les scientifiques climatologues proposent eux une réduction de 25 à 40% des émissions de carbone afin de pouvoir maintenir le réchauffement global sous contrôle.

La proposition américaine ne peut donc être considérée comme « remarquable », dit M. Su.

Les attentes envers la Conférence pour trouver un accord qui soit un engagement juridique pour une réduction supplémentaire des émissions de gaz à effet de serre après la première période d'engagement du Protocole de Kyoto qui prend fin en 2012 sont grandes.

Mais les Etats-Unis souhaitent que la Conférence ne mène qu'à un accord politique.

Le président américain Barack Obama, qui avait prévu à l'origine un déplacement à Copenhague pour les débuts de la Conférence, ne rejoindra en fait les 100 autres leaders mondiaux que pour l'étape ultérieure, bien plus importante, des discussions qui aura lieu la semaine prochaine.

Le négociateur en chef chinois a aussi déclaré que les objectifs de l'Union européenne, qui s'est volontairement engagée pour une réduction de 20% des niveaux de 1990 et a promis d'augmenter ce chiffre à 30% si les autres pays s'engagent également fortement, sont « loin d'être suffisants ».

Au vu de la Convention-cadre des Nations unies sur le changement climatique et de son Protocole de Kyoto, « Les Nations développées devraient montrer l'exemple en réduisant leurs émissions de carbone dans une plus large proportion » a dit M. Su.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: ouverture de la Conférence nationale sur le travail économique
La conférence de Copenhague tente de conjuguer les efforts pour lutter contre le changement climatique (AVANT PAPIER)
Les « 10 commandements » pour les fonctionnaires devraient être pris au sérieux
Poursuite de la grève dans des musées nationaux de France
Chine : il est indispensable que le travail soit vraiment rémunéré
Croissance à contre-courant des investissements chinois à l'étranger
La crise financière de Dubaï produit des effets limités sur la Chine