100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 07.12.2009 15h15
La Chine donne un bon exemple à la communauté internationale quant à son objectif concret de contrôle des émissions de GES (Quotidien du Peuple, page 3)

Le gouvernement chinois a publié, à la veille de la tenue à Copenhague du Sommet mondial sur le réchauffement climatique, son objectif d'action en vue annoncé récemment par la Chine de la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) et a annoncé en même temps les mesures politiques qu'il va appliquer à cet effet et les actions concrètes qu'il va engager pour cela. Le sérieux montré par la Chine dans ses efforts en vue de contrôler et de diminuer les émissions de GES a été hautement apprécié par des chefs de missions diplomatiques accréditées en Chine.

La nouvelle a été bien accueillie des diplomates de pays de l'Union européenne (UE) qui en ont parlé en termes élogieux. L'Ambassadeur danois en Chine Jeppe Tranholm-Mikkelsen a indiqué que ces dernières années, la Chine a toujours consacré ses efforts en vue de faire face aux changements climatiques et a pour cela publié son objectif en vue d'économiser l'énergie et de réduire les émissions de GES, de développer les énergies régénérables et d'accroître les surfaces boisées. Tous ces efforts retiennent l'attention de tout le monde et force son admiration. Lors des négociations internationales sur le réchauffement climatique en vue de contribuer au succès su Sommet mondial qui se tiendra à Copenhague, la Chine a été non seulement un participant actif, il a joué en plus un rôle constructif. « Quant à moi, j'ai été extrêmement satisfait en sachant que le Premier Ministre chinois Wen Jiabao se rendra à Copenhague pour assister au sommet. Je salue également l'objectif d'action publié récemment par la Chine pour contrôler et diminuer les émissions de GES. Je pense que cela prouve que la Chine a décidé d'apporter sa contribution au succès du Sommet de Copenhague qui pourra aboutir à la conclusion d'un accord ambitieux, mais réalisable. »

L'ambassadeur de l'Union européenne en Chine Serge Abou a déclaré de son côté qu'il est très content en connaissant l'objectif proposé par la Chine pour réduire les émissions de gaz et que la Chine pourrait réaliser avec succès son objectif. En tant que le plus grand pays en voie de développement, a-t-il dit, la Chine a donné un bon exemple à la communauté internationale en faisant de grands efforts en vue de diminuer les émissions de GES et en publiant son objectif pour cela. Il a ajouté que les deux parties chinoise et européenne ont tenu dernièrement à Nanjing une rencontre entre les dirigeants chinois et européens, au cours de laquelle il a été discuté de nombreux problèmes au sujet de la coopération bilatérale dans la lutte contre le réchauffement climatique. Il a insisté sue le fait que la partie européenne souhaite coopérer avec la partie chinoise dans davantage de domaines de protection de l'environnement.

Il a poursuivi en disant que le Sommet de Copenhague sur les changements climatiques aura lieu tout prochainement et que les objectifs de réduction des émissions de gaz fixés par les pays participants permettront de déterminer à l'échelle mondiale les mesures susceptibles de faire face aux problèmes des changements climatiques.

Quant au Ministre plénipotentiaire de l'Ambassade de Thaïlande en Chine Warrawie, il a indiqué que bien que la Chine soit un pays en voie de développement, mais elle a adopté une attitude responsable en prenant l'initiative de s'engager de réduire de 40% à 45% en 2020 par rapport à 2005 ses émissions de bioxyde de carbone par unité de PIB et cela est une décision hardie et courageuse qui mérite un vibrant éloge et qui traduit le comportement exemplaire d'un grand pays responsable envers le monde entier.

Il a dit que l'objectif d'action annoncé par la Chine en vue de la réduction des émissions de GES montre aux autres pays du monde les efforts qu'elle fait pour atténuer et contrôler le réchauffement climatique et pour protéger autant que possible l'environnement et que cet espoir qu'elle apporte au monde contribuera énormément à la réussite et au succès du Sommet de Copenhague sur les changements climatiques.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: la mise en oeuvre du plan d'action sur les droits de l'homme progresse
Deux touristes chinois tués dans la collision de deux bateaux en Thaïlande
Chine : il est indispensable que le travail soit vraiment rémunéré
Croissance à contre-courant des investissements chinois à l'étranger
La crise financière de Dubaï produit des effets limités sur la Chine
La crise de la dette de Dubaï : qui court le plus grand risque ?
Les taxes commerciales imposées du fait des surcapacités de production chinoises ne sont qu'une « excuse »