100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 03.12.2009 13h55
La ville a « plus d'espace » pour les voitures

Les responsables de l'environnement ont rassuré jeudi 26 novembre que la situation avec la pollution en ville ne devrait pas empirer, même si le parc automobile de la capitale va dépasser 4 millions de véhicules le mois prochain.

Le Bureau municipal de la protection de l'environnement de Beijing a déclaré lors d'une conférence de presse le 1er décembre que cette prévision positive fait référence au fait que la ville a interdit de circulation plus de la moitié des 200 000 véhicules cette année, considérées comme polluantes.

"Ceci contribue à une réduction de 25% du total des émissions des voitures à Beijing", a déclaré jeudi Li Kunsheng, directeur de la Division du contrôle des émissions de véhicules sous l'égide du Bureau municipal de la protection de l'environnement.

Le Bureau a indiqué que le gouvernement a dépensé 290 millions de yuans en guise de compensation payée aux propriétaires des 100 181 véhicules qui ont été interdites de circulation à Beijing.

Alors que les résidents continuent à s'inquiéter de la pollution qui croit avec la croissance rapide du parc automobile - une augmentation de 2 100 véhicules par jour actuellement, Li a nié le fait que les émissions de ces nouveaux véhicules feraient de plus grands dégâts.

"Cela laisse même de la place pour le parc automobile de Beijing qui est en train de croître", a-t-il déclaré à la presse e 1er décembre.

Le parc automobile de Beijing a atteint 3,96 millions de véhicules la semaine dernière, ayant émis dans l'atmosphère près d'un million de tonnes de polluants en un an. Il était prévu que le nombre d'automobiles passera de 3 à 4 millions en seulement 28 mois.

"Le nombre total d'échappement émis quotidiennement par les véhicules hautement polluants représente 200 tonnes. Les émissions d'une voiture de cette catégorie sont presque équivalentes aux échappements de 20 voitures classiques, a indiqué He Kebin, professeur du Département de sciences de l'environnement et du génie mécanique à l'Université de Tsinghua.

On a introduit à Beijing l'utilisation de combustibles plus propres qui répondent à la norme Euro IV depuis 2008 pour réduire les émissions. La ville avait également dirigé régulièrement des campagnes d'une journée sans voiture depuis avril, avec une circulation alternée en fonction des plaques d'immatriculation.

La commission municipale du développement et des réformes de Beijing a également annoncé de nouveaux plans d'ajout de 500 taxis électriques d'ici la fin de l'année prochaine.

Bien que leur nombre reste inférieur à 1% du parc des taxis dans la ville, la Commission municipale a annoncé que la technologie sera appliquée à 20 000 autobus et les véhicules de nettoyage au cours des prochaines années.

Le ciel de Beijing a été couvert par une couche de brume le 1er décembre. Vingt-cinq des 28 stations du contrôle de la pollution de l'air de la ville ont qualifié la qualité de l'air comme "mauvaise".

Les spécialistes de l'environnement et les pékinois exprimaient le 1er décembre leur inquiétude face à l'aggravation de la pollution suite à la croissance du parc automobile de Beijing, qui n'a pas tendance à diminuer.

Zhang Jianyu, le chef du programme de la compagnie américaine Environmental Defense Fund, a déclaré qu'il a des doutes que les autorités parviendront à réduire le nombre de voitures neuves sur les artères de Beijing quotidiennement.

"La décision d'une journée sans voiture du gouvernement a entraîné une certaine résistance de la part des propriétaires de voitures qui ont acheté plus de voitures", a dit Zhang, ajoutant que le nombre excessif de voitures neuves risque de compromettre la campagne.

Lu Jiang, un automobiliste de 35 ans, a déclaré après avoir garé sa SUV qui coûte 400 000 yuans: "Je sais très peu de choses sur le carburant propre, mais je constate qu'il y a plus de voitures sur les routes chaque jour."

"En tant que propriétaire d'une voiture, je ne peux pas limiter la croissance du parc automobile. Tout ce que je peux faire, c'est d'éviter les routes bouchées le week-end et prendre le métro avec ma famille", a-t-il ajouté.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine souhaite que la conférence de Copenhague obtienne des résultats "justes et faisables"
Hu Jintao s'engage à mobiliser toute la société pour lutter contre le sida
Chine : il est indispensable que le travail soit vraiment rémunéré
Croissance à contre-courant des investissements chinois à l'étranger
La crise financière de Dubaï produit des effets limités sur la Chine
La crise de la dette de Dubaï : qui court le plus grand risque ?
Les taxes commerciales imposées du fait des surcapacités de production chinoises ne sont qu'une « excuse »