100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 26.11.2009 13h43
Beijing souhaite une coopération avec l'Union européenne sur les problèmes climatiques

Le gouvernement chinois a appelé l'Union européenne à accélérer leur coopération mutuelle au sujet des discussions sur le changement climatique, disant que le réchauffement global figurerait en tête de l'agenda du prochain Sommet Chine-Union européenne qui aura lieu à Nanjing, dans le Sud-Est de la Chine.

« Quelques jours après ce Sommet, la communauté internationale se réunira à Copenhague pour la Conférence sur le changement climatique », dit le Vice-ministre des affaires étrangères Zhang Zhijun, faisant référence à la réunion qui va se tenir au Danemark afin de trouver un accord sur un nouveau pacte des Nations Unies sur le réchauffement global.

« A propos du changement climatique, la Chine et l'Union européenne devraient renforcer leur coordination et avoir une coopération plus proche, car cela sert les intérêts communs des deux parties et aidera à faire avancer les efforts faits au niveau international pour contrer le changement climatique », a-t-il ajouté.

M. Zhang dit qu'une telle coopération fera l'objet de discussions lors du prochain Sommet de Nanjing, Sommet où les deux parties mettront aussi l'accent sur la crise financière internationale et les relations Chine-Union Européenne.

Beijing a depuis longtemps appelé les pays développés, dont de nombreux pays de l'Union européenne, mais aussi les Etats-Unis et le Japon à reconnaître leur rôle historique dans le réchauffement global, et les a exhortés à réduire de manière significative leurs émissions polluantes et à fournir aux pays en voie de développement des technologies respectueuses de l'environnement afin d'empêcher toute nouvelle détérioration des conditions météorologiques globales.

L'Union européenne s'est engagée à réduire ses émissions de 20% avant 2020, en prenant comme base les niveaux de 1990, taux pouvant même aller jusqu'à 30% en cas d'accord international sur le sujet, alors que le Japon s'est lui engagé sur une réduction de 25%.

Les Etats-Unis n'ont encore fixé aucune limite. La Chine n'a pas fixé d'objectif de réduction de ses émissions polluantes non plus.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine nie avoir mis des terres cultivables sur le marché pour faire baisser le prix des logements
La Chine réfute les accusations des Etats-Unis de cyberespionnage et de manipulation de la monnaie
Il faut tirer les leçons de la catastrophe minière
Débats houleux autour du sujet concernant la castration chimique obligatoire
Paris discute de projets de nouveau métro
Match France-Eire : pourquoi on s'en prend seulement à Thierry Henry ?
Un président pour l'Union européenne, une bonne nouvelle pour les relations avec la Chine