100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 11.11.2009 14h28
Beijing songe à fermer ses centrales à charbon

La Chine songe à déplacer les quatre dernières centrales à charbon qui existent encore à Beijing hors de la zone de la municipalité, et à les remplacer par des centrales à gaz afin d'améliorer la qualité de l'air dans la capitale, d'après un média officiel lundi.

"L'existence de telles centrales dans la zone urbaine de Beijing est incompatible avec sa position de métropole", d'après les paroles de Zhang Guobao, directeur de Administration Nationale de l'Energie de Chine, citées par China Energy News.

"En même temps que la fourniture de chauffage aux habitants de Beijing doit être assurée, les centrales à charbon devant être déplacées doivent être déplacées, et la construction de centrales à gaz incorporant des technologies de protection de l'environnement avancées vient comme un premier choix".

Aucun calendrier pour un possible déplacement n'a été mentionné, et il n'est pas encore clair non plus où les centrales seront déplacées si jamais la décision de déplacement était approuvée.

Les quatre centrales, qui sont la propriété de Huaneng Power International, Datang International Power Generation Co Ltd, China Shenhua Energy et Beijing Jingneng Thermal Power Co Ltd, ont une capacité de production d'énergie totale de 2,7 giga watts.

Ce plan, s'il est mis en oeuvre, aura pour conséquence d'augmenter la demande en gaz à Beijing, qui est déjà en tête des villes chinoises en ce domaine. Beijing a consommé plus de 5 milliards de mètres cubes de gaz en 2008.

La consommation de gaz des seules centrales de Beijing pourrait atteindre 13 milliards de mètres cubes vers 2020 si toutes les centrales à charbon sont remplacées par des centrales à gaz, bien au-delà des estimations précédentes, d'après les paroles du Vice-maire de la Capitale Huang Wei, citées par le communiqué.

Avec pour résultat que la construction des pipelines de gaz, des installations de gaz naturel liquéfié et des réservoirs de stockage souterrains doit être accélérée, a dit M. Huang.

PetroChina, le principal fournisseur de gaz de Beijing, possède déjà deux pipelines transportant le gaz depuis la province du Shaanxi, qui ont, ensemble, une capacité de transport de 20 milliards de mètres cubes par an.

PetroChina est donc en mesure de satisfaire la demande future de gaz des habitants de Beijing, et celle des centrales de chauffage et d'énergie, d'après les paroles de Zhao Zhongxun, vice-directeur général de PetroChina.

Celle qui est la première société pétrolière et gazière de Chine a déjà commencé des travaux préparatoires pour un troisième pipeline reliant le Shaanxi à Beijing, et un quatrième est même prévu, d'après M. Zhao.

Le troisième pipeline Shaanxi-Beijing, d'une longueur de 822 km a été conçu pour avoir une capacité de transport annuelle de 12 milliards de mètres cubes de gaz.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine augmente les prix de l'essence et du diesel
Beijing : Prévenir la grippe via la médecine traditionnelle chinoise avec un yuan
Le voyage du président Obama en Chine fait souffler un vent nouveau
La 'culture chinoise' aux yeux d'un étranger
La vente par la France de 36 Rafale au Brésil connaît des difficultés
La Chine doit-elle vendre ses matières premières à bas prix ?
Faire exploser la bulle immobilière chinoise