Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 29.04.2009 13h15
La nation appelle à un transfert de technologie

Les pays en développement doivent avoir accès à des technologies écologiquement rationnelles pour lutter contre le réchauffement de la planète, a affirmé le 28 avril le responsable des problèmes du changement climatique en Chine.

Mais Su Wei a dit que le transfert de technologie n'était même pas été mentionné au cours de la première réunion préparatoire du Forum de l'énergie et du climat accueillant les grandes économies mondiales à Washington lundi 27 avril.

Il a précisé que beaucoup de procédés technologiques liés au changement climatique ne sont pas disponibles à des prix raisonnables dans les pays en développement, ce qui signifie que ces technologies ne peuvent pas être utilisées dans les régions du monde qui en ont le plus besoin.

Les pays développés peuvent jouer un rôle actif dans la promotion du transfert de technologies en encourageant les entreprises privées, a-t-il dit.

"La session préparatoire (du lundi) concernait les technologies, la recherche, le développement et la coopération, mais n'a fait aucune mention du transfert de technologie", a-t-il dit.

Xie Zhenhua, chargé des problèmes liés au changement climatique par le président Hu Jintao, a déclaré à Washington que les pays développés devraient fixer des objectifs pour réduire les émanations de gaz à effet de serre après l'expiration du protocole de Kyoto en 2012.

Le protocole fixe des objectifs contraignants pour 38 pays industrialisés et l'Union européenne afin de réduire le rejet des gaz à effet de serre entre 2008 et 2012.

Les pays sont obligés de réduire leurs émissions collectives d'au moins 5% par rapport au taux de 1990.

Les dirigeants du monde sont actuellement en train de discuter pour créer un accord sur le changement climatique après l'expiration de celui de Kyoto.

M.Xie, vice-ministre de la Commission nationale du développement et des réformes a déclaré: "Les mécanismes qui sont chargés du transfert de technologie, de l'adaptation et du financement doivent être créés."

Selon M.Su, bien que les engagements internationaux pour promouvoir le transfert de technologie soient pris, le changement se passe trop lentement pour aider les nations en développement à atténuer et s'adapter aux effets du changement climatique.

Pendant ce temps, M.Xie a déclaré que la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques doit être mise en œuvre efficacement et dans son intégralité.

Il a ajouté que le principal succès de la Conférence de l'ONU sur le changement climatique qui s'était déroulé à Copenhague en décembre était lié au fait que les négociations sur le changement climatique étaient traitées dans l'esprit de la réunion de 2007 à Bali.

La réunion de Washington qui s'est déroulée le lundi et le mardi dernier, était la première des trois réunions préparatoires du Forum sur l'énergie et le changement climatique pour les grandes économies mondiales.

Todd Stern, envoyé spécial des Etats-Unis pour le changement climatique, a déclaré que la réunion appelée par le président américain Barack Obama a peu de probabilité de produire une percée dans le domaine, mais ce sera une occasion pour les dirigeants de s'engager dans un cadre plus informel et intime, ce qui est beaucoup moins possible au cours des grandes réunions organisées par l'ONU.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Articles pertinents
Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
Chine reste le pays le plus attirant pour les capitaux étrangers, selon une enquête des Nations Unies
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?