Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>ChineMise à jour 19.07.2012 08h55
Discours de Wen Jiabao à la cérémonie d'ouverture de la 4e Conférence des Entrepreneurs chinois et africains (3)

Mesdames et Messieurs,

Chers Amis,

Face à l'impact de la crise financière internationale, les pays africains ont su faire preuve d'effort et de ténacité, promouvoir activement le processus d'intégration, et renforcer la coopération internationale. Ils ont ainsi maintenu une bonne dynamique de développement dans la stabilité, et sont devenus une force majeure contribuant à l'évolution de l'échiquier mondial. La Chine se réjouit des succès remportés par l'Afrique et garde la pleine confiance en celle-ci. Aujourd'hui, la Chine et l'Afrique partagent de plus larges intérêts communs et disposent d'une base de coopération plus solide. La Chine continuera à travailler ensemble avec les pays africains conformément aux principes d'amitié sincère, de traitement d'égal à égal, de bénéfices réciproques et de développement partagé afin de porter les relations économiques et commerciales sino-africaines à un niveau plus élevé.

- Renforcer les consultations et coordinations intergouvernementales. Ceci est très important pour le développement sain et régulier de la coopération économique et commerciale sino-africaine. La Chine est prête à travailler ensemble avec les gouvernements africains pour élaborer, en partant de leurs réalités nationales et stratégies de développement respectives, des plans de coopération opérationnels à moyen et long terme, afin de promouvoir l'établissement de partenariats industriels et l'interaction entre leurs entreprises. Il convient, pour les deux parties, d'améliorer leur législation concernée et leur mécanisme de consultations et de dialogue afin de garantir sur les plans juridique et institutionnel l'approfondissement de leur coopération.

- Promouvoir le développement équilibré du commerce sino-africain. La Chine a décidé de mettre en œuvre un "Programme spécial sur le commerce avec l'Afrique" et d'envoyer en temps utile des missions de promotion de l'investissement et du commerce en Afrique en vue d'accroître l'importation de produits africains. Elle est favorable à la multiplication des foires de produits africains pour faciliter la promotion par les entreprises africaines de leurs produits compétitifs. La Chine ouvrira davantage son marché aux pays africains et augmentera le nombre des produits bénéficiant d'un tarif douanier zéro en provenance des pays africains les moins avancés ayant des relations diplomatiques avec elle.

- Intensifier la coopération en matière d'investissement. Toujours fidèle au principe dit "coopération gagnant-gagnant pilotée par le gouvernement et réalisée par les entreprises selon la loi du marché", la Chine veillera davantage à l'amélioration du bien-être social et à la création d'emplois, à la protection environnementale de l'Afrique et au respect des cultures et des us et coutumes locaux ainsi qu'à la gestion et au contrôle de ses projets d'investissements pour en améliorer la rentabilité et la qualité. Elle continuera à encourager les entreprises performantes et crédibles à investir en Afrique en privilégiant le secteur manufacturier et à soutenir les entreprises et les institutions financières dans leurs efforts pour participer par divers moyens à la construction d' infrastructures en Afrique, y compris dans les domaines des transports, des télécommunications, de l'électricité et de l'hydraulique, en faisant appel notamment aux capitaux mixtes et à la coopération et en accroîtrant les transferts de technologies afin d' aider les pays africains à renforcer leur capacité d'autodéveloppement. La Chine honorera sur tous les plans, avant la fin de cette année, ses engagements d'octroi de prêts à caractère préférentiel à l'Afrique, et lui accordera, sur cette base, de nouveaux prêts à caractère préférentiel et commerciaux.

Faire face ensemble à la crise alimentaire. Les deux parties doivent continuer à donner la priorité à l'agriculture et à la sécurité alimentaire dans leur coopération afin d'offrir une garantie fondamentale au développement socio-économique africain. Selon les besoins de la partie africaine, la Chine est disposée à l'aider à renforcer ses capacités de production et de transformation céréalières par de multiples moyens comme l'élargissement des échanges commerciaux, des investissements, des aides et de la coopération technique. La Chine construira davantage de Centres agricoles de démonstration technologique en Afrique, continuera à y envoyer des groupes d'agronomes pour partager ses technologies et expériences de production agricole avec les pays africains et leur accordera des aides alimentaires d'urgence dans la mesure de ses possibilités.

- Faire avancer la coopération internationale dans le domaine du développement durable. La Chine félicite l'Afrique du Sud pour l'organisation réussie de la Conférence de Durban sur les changements climatiques de l'année dernière, et apprécie l'intérêt porté par la récente Conférence des Nations Unies sur le développement durable pour la question du développement durable en Afrique. La Chine entend approfondir son partenariat avec l'Afrique pour lutter contre le changement climatique et renforcer leur dialogue et coopération sur leurs politiques dans ce domaine; elle donnera un soutien plus énergique à l'Afrique dans les domaines de la préservation des forêts, de la prévention et de la réduction des catastrophes naturelles, de la lutte contre la désertification, de la protection écologique et de la gestion environnementale; elle continuera à accroître ses aides à l'Afrique et ses projets en faveur de l'amélioration du bien-être social et du renforcement des capacités de développement durable; elle appelle la communauté internationale à accorder une grande attention à l'insuffisance de capacité d'exécution dans le domaine du développement durable et exhorte les pays développés à honorer leurs engagements d' aide à l'Afrique.


[1] [2] [3] [4]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 18 juillet
Le « modèle libyen » va t-il se reproduire en Syrie ?
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne