Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EconomieMise à jour 14.12.2011 16h04
10ème anniversaire de l'adhésion de la Chine à l'OMC : les changements survenus au sein de dix grands secteurs (2)

Secteur de l'industrie des produits chimiques d'usage courant : un encerclement de toute part

Il a été fort possible que l'industrie chinoise des produits chimiques d'usage courant a été parmi les secteurs chinois qui ont reçu le plus grand choc après l'adhésion de la Chine à l'OMC. 2004 a été l'année où le marché chinois des produits cosmétiques a connu une croissance vertigineuse et cinq ans après, c'est-à-dire vers 2009, le volume de la vente de ces produits en Chine a atteint plus de 140 milliards de yuans RMB. Au cours de la décennie qui a suivit l'adhésion de la Chine à l'OMC, celle-ci est devenue le troisième marché mondial de la vente de produits cosmétiques. Cependant, derrière le développement vertigineux de ce marché il est caché la réalité suivante : encerclées de toute part, les marques nationales chinoises des produits chimiques d'usage courant ont été battue à plates coutures par les grandes marques internationales soutenues par les capitaux étrangers : certaines des meilleures et des plus réputées marques nationales chinoises, dont le Dabao (Grand Trésor), Le Xiaohushi (Petite infirmière) et le Ziluolan (Giroflée), qui ont fait l'objet de la fusion acquisition de la part de marques internationales, ont disparu aux yeux de la population chinoise qui commence petit à petit à les oublier. Ainsi, avec la fusion acquisition effectuée par les grandes marques internationales et la disparition de nombreuses marques nationales, l'industrie chinoise des produits chimiques d'usage courant est en train de sombrer et de couler et, dans le cas où l'on ne prenne pas des moyens énergiques, il est certain qu'elle serait complètement détruite et anéantie.

Secteur de la métallurgie : lutte acharnée en vue d'obtenir le droit à la parole

Au cours de la décennie qui a suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC, pour l'industrie métallurgique chinoise, sa production d'acier brut est passée de cent millions à six cent millions de tonnes, soit 44,3% de la production globale mondiale et la Chine se trouve ainsi à la tête du monde pour cette production. Toutefois, l'industrie métallurgique chinoise connaît un côté faible qui la met à la merci des fournisseurs étrangers : 65% des minerais de fer qu'elle a besoin dépendent de l'importation, ce qui fait que dans sa lutte contre les propriétaires et les exploiteurs de mines de fer d'autres pays, elle est réduite à la passivité et a les mains liées. Par conséquent, une grande partie des bénéfices et des profits réalisés par l'industrie métallurgique chinoise sont empochés par les fournisseurs étrangers de minerais de fer.

Secteur de la télécommunication : se hisser au premier rang mondial

Dix ans auparavant au moment de son adhésion à l'OMC, la Chine s'est engagée à ce que son secteur de la communication s'ouvre à l'extérieur à 49%. Cet engagement a été considéré par les gens du pays comme quelque chose d'inconcevable et d'inimaginable et certaines personnalités du milieu disait même que c'était inacceptable. Maintenant que dix années ont passé, on constate que l'industrie chinoise de la télécommunication, qui a été une industrie primitive monopolisée par l'Etat, s'est développée aujourd'hui en un marché de télécommunication le plus grand et le plus important du monde, lequel exerce une influence mondiale retentissante. La Chine est actuellement au premier du monde pour l'importance de ses réseaux de télécommunication et pour le nombre des abonnés et des usagers. Quant aux deux sociétés chinoises, Huawei technologies et Zhongxing (Zte), qui sont en même temps équipementier en télécoms et entreprises technologiques de l'information, elles se sont hissées au premier mondial. Jusqu'à septembre 2011, la Chine compte au total 280 millions d'usagers du téléphone fixe et 950 millions d'usagers du téléphone mobile.

Secteur de la vente au détail : un développement réalisé en surmontant la douleur

Durant la décennie qui a suivi l'adhésion de la Chine a l'OMC, le volume global de la vente au détail en Chine des produits de consommation est passé de 4.300 milliards de yuans en 2001 à 15.700 milliards de yuans en 2010, soit une croissance de 15,4%. C'était à partir de l'année 2004 que le marché chinois de la vente au détail a commencé à s'ouvrir complètement aux capitaux étrangers et que les géants internationaux de la vente au détail, dont Wal-Mart, Metro AG, Carrefour et Auchan, se sont disputés pour conquérir ce marché chinois. Parallèlement, certaines grandes marches chinoises de la vente au détail, telles que Guomei, Suning et Bailian, ont fait leur apparition et ont eu le courage de défier et de concurrencer avec les grandes marques étrangères, ce qui leur a permis de se développer graduellement en d'importantes entreprises de la vente au détail dont les chiffres d'affaires s'élèvent à des centaines de milliards de yuans.

Secteur de la pharmacie : accéder au troisième rang mondial du marché pharmaceutique

Depuis son adhésion il y a dix à l'OMC, la Chine a vu le volume global de son commerce extérieur pharmaceutique passé de 9,5 milliards à 60,2 milliards de dollars US en 2010. Pour ce qui est de la part de l'import-export des produits pharmaceutiques dans le volume global de l'import-export de tout le pays, elle est passée de 1,7% à 2,6%, alors que sa part dans le commerce mondial pharmaceutique est également passée de moins de 2% à 5%. Selon les estimations de spécialistes en la matière, la Chine deviendra en 2011 le troisième marché mondial des produits pharmaceutiques, alors que l'importance de ce marché sera supérieure à 50 milliards de dollars US. Toutefois, avec le changement continuel de la structure pharmaceutique mondiale, les entreprises chinoises de fabrication de produits pharmaceutiques doivent faire face à de nombreux défis en rivalisant avec leurs partenaires étrangers dans les concurrences internationales acharnées, alors que d'autres difficultés se dresseront devant elles : barrière technologique, frictions commerciales, … etc. C'est pourquoi en tant qu'un grand fabricant de produits pharmaceutiques qui désire devenir un pays disposant d'une grande puissance en la matière, la Chine doit surmonter et vaincre beaucoup de difficultés et elle a un long chemin à parcourir pour pouvoir réaliser son rêve.

[1] [2]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le vice-Premier ministre chinois appelle à approfondir le partenariat de coopération stratégique Chine-Russie
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis
Au sujet de l'immolation par le feu de plusieurs jeunes moines des régions tibétaines du Sichuan