Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 19.10.2011 15h47
Les Etats-Unis jouent au voleur volé en accusant la Chine d'être « manipulatrice de taux de change » (3)

Dans la réforme du système du taux de change du RMB, il est important que la Chine ne s'égare point et ne quitte pas le bon chemin

Face aux accusations injustifiées formulées par les Etats-Unis ainsi que la pression qu'ils accentuent sans cesse, les personnalités chinoises du milieu répliquent que le déséquilibre commercial invoqué par la partie américaine n'est aucunement dû au problème du taux de change du RMB, car en réalité c'est le résultat de la différence de la répartition spécialisée du travail international dans le contexte de la mondialisation. En réalité, la réévaluation du RMB ces dernières années a occasionné de sérieuses et lourdes pertes à de nombreuses entreprises chinoises qui s'adonnent au commerce d'exportation. A l'heure actuelle, la tâche la plus urgente et la plus pressante pour la Chine c'est de définir clairement la direction à prendre pour la politique du taux de change du RMB et de s'en tenir fermement à une politique de taux de change stable et permanent, et surtout il est important de ne point s'égarer lorsque l'environnement extérieur devient mauvais et que certains désirent à tout prix exercer une pression sur nous.

Lei Da a insisté pour que la réforme du taux de change du RMB observe et respecte la loi du marché. Avec le développement rapide de notre économie, il se peut que le RMB soit réévalué davantage. Toutefois, n'importe quelle variation de son taux de change ainsi que la réforme du système de ce dernier doivent observer et respecter la loi du marché et doivent également s'adapter au développement de l'économie du pays et à son réajustement structurel. Vu à long terme, le réajustement du taux de change répondant à la loi du marché est utile et favorable au réajustement structurel de l'économie. Pour ce qui est de la solution du problème du taux de change du RMB, il est tout à fait raisonnable de tenir compte des intérêts vitaux et fondamentaux de la Chine, laquelle ne doit pas et ne peut pas payer pour la crise financière qui tire son origine des Etats-Unis et également, il est impensable qu'elle paie pour le ralentissement du redressement économique de ces derniers. L'idée selon laquelle le soi disant équilibre de l'économie internationale nécessite tout simplement à porter atteinte aux intérêts économiques de la Chine est complètement insensée, saugrenue et déraisonnable, car elle nuira considérablement à l'économique chinoise, de même qu'à l'économie mondiale.

Sun Lijian, professeur des études financières et vice recteur de l'Institut d'économie de l'Université Fudan de Shanghai, indique qu'en ce qui concerne le problème du taux de change du RMB, l'idée idéaliste et simpliste qui croie qu'il sera possible de développer et de renforcer les relations sino-américaines en satisfaisant les demandes des Etats-Unis, car cela permettra de « passer de la position passive à la position active » et obligera la Chine à procéder au réajustement structurel de son économie, est en fait une idée erronée qui porte atteinte profondément au développement sain de l'économie chinoise.


[1] [2] [3]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 18 octobre
Des dialogues multinationaux n'aideraient pas à résoudre les disputes sur la mer de Chine méridionale (porte-parole)
L'heure n'est pas à la baisse des taux
Faire pression sur le Yuan est une erreur
Les Etats-Unis doivent faire preuve de clairvoyance et de lucidité quant au but réel de leur « retour en Asie »