Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>InternationalMise à jour 19.10.2011 15h47
Les Etats-Unis jouent au voleur volé en accusant la Chine d'être « manipulatrice de taux de change » (2)

Les Etats-Unis souhaitent que le coût du réajustement de la crise financière 2008 soit à la charge de la Chine

Pourquoi la partie américaine accentue sans cesse la pression sur la partie chinoise au sujet du taux de change ?

« La raison est tout simple. Ce que les Etats-Unis souhaite le plus, c'est que le coût du réajustement de la crise financière et économique qui a ravagé le monde entier depuis 2008 soit à la charge du principal pays dont la balance commerciale est positive et favorable, à savoir la Chine. », a dit Lei Da qui a expliqué ensuite : « Dans la situation où lez commerce international connaît le déséquilibre, si l'on pratique le monométallisme or, pour la partie dont le commerce est excédentaire, il sera alors frappé d'une inflation qui augmente les prix, tandis que pour la partie dont le commerce est déficitaire, elle sera frappée de la déflation qui amène la baisse des prix. Devant cette situation, la structure commerciale doit être réajustée et la partie américaine pense alors à exercer une pression sur le taux de change et à utiliser le moyen d'obliger la réévaluation du RMB afin que le coût dû au réajustement de la structure économique et au déséquilibre commercial soit autant que possible à la charge de la Chine qui est un pays à balance commerciale excédentaire. »

Quant à Tan Yaling, elle croit que le but définitif des Etats-Unis en manipulant le taux de change c'est de ralentir et d'empêcher le développement de la Chine qu'ils considèrent comme leur principale rivale. « En apparence, les Etats-Unis lancent une guerre de prix, sur le plan stratégique mondial, visant à cerner et à combattre le RMB. En réalité, leur but est d'étendre, de renforcer et de consolider dans le monde entier leur force monopole et leur force pillarde. A cet effet, en étudiant le centre du problème du taux de change du RMB, il est important de n'avoir pas des idées unilatérales et bornées, des idées trop simplistes, des idées vues à court terme. », a-t-elle indiqué.

[1] [2] [3]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 18 octobre
Des dialogues multinationaux n'aideraient pas à résoudre les disputes sur la mer de Chine méridionale (porte-parole)
L'heure n'est pas à la baisse des taux
Faire pression sur le Yuan est une erreur
Les Etats-Unis doivent faire preuve de clairvoyance et de lucidité quant au but réel de leur « retour en Asie »