Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 25.02.2011 08h40
Grandes tendances de développement du secteur énergétique chinois (2)

Limiter la consommation houillère : entre les mains de la Chine de l'Est

Selon le China Securities Journal, un responsable de l'Administration nationale de l'énergie aurait déclaré qu'à partir du XIIe Plan quinquennal, la Chine va commencer à limiter progressivement la quantité globale de centrales thermiques au charbon installées dans sa région de l'Est, et spécialement dans les régions des deltas des fleuves Yangtsé et Zhujiang (rivière des Perles), ainsi que dans celle qui entoure la mer Bohai.

Plus concrètement, durant cette période, la région de l'Est va construire principalement des centrales nucléaires et d'autres au gaz naturel. De plus, tout en limitant rigoureusement l'installation de centrales au charbon, elle consommera de l'électricité importée.

Pour ce qui est des régions du Centre et de l'Ouest, selon les normes de la protection de l'environnement et la localisation géographique de leurs ressources hydriques, on devra améliorer la répartition des grandes centrales thermiques à flamme (charbon, fioul ou gaz) et des réseaux électriques pour que ces atouts régionaux et ces ressources naturelles se traduisent en croissance économique. En Chine du Sud-Ouest, on devra exploiter activement le gaz naturel et les ressources hydrauliques des régions fluviales importantes, régler de façon adéquate le problème de la réinstallation des personnes déplacées et renforcer la protection de l'environnement.

Au début du XIIe Plan quinquennal, la Chine va commencer l'implantation de cinq pôles énergétiques. On les trouvera dans la province du Shanxi, dans le bassin d'Ordos, en Chine du Sud-Ouest, dans l'est de la Mongolie intérieure et dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang. Dans la Chine du Centre et de l'Est, on prévoit construire des centrales nucléaires. En 2030, la capacité d'approvisionnement en ressources énergétiques primaires issues de ces cinq pôles représentera 85 % du total de l'augmentation de consommation enregistrée par la Chine; cette situation constituera le nouveau cadre général de la répartition des ressources énergétiques primaires en Chine.

Garantir et stabiliser l'approvisionnement en pétrole et doubler celui en gaz naturel

Dans les cinq années à venir, la Chine travaillera essentiellement sur les sept points importants du développement du secteur de l'énergie. Le premier est l'optimisation de l'utilisation de l'énergie fossile.

Ces points comprennent aussi, entre autres, les éléments suivants : réformer les mines et avoir une utilisation plus propre du charbon; procéder à l'exploitation sur une plus grande échelle des ressources de pétrole et de gaz naturel; et perfectionner les centrales thermiques à flamme. Selon l'Administration nationale de l'énergie, il faut maintenir la stabilité de la production de pétrole brut à l'intérieur du pays, élever la capacité d'approvisionnement en gaz naturel et augmenter la part de ce dernier dans la consommation finale.

Des experts estiment que la production chinoise de pétrole brut a déjà atteint un certain maximum; si l'on ne découvre pas de nouvelles réserves pétrolières importantes, il sera désormais difficile d'augmenter cette production. La production de gaz naturel, une énergie fossile à faible émission de CO2, connaîtra un développement relativement important dans les cinq prochaines années en Chine.

D'après l'Administration nationale de l'énergie, en 2010, la production totale de gaz naturel de la Chine a été de 95 milliards m3, à laquelle s'ajoute l'importation de 12 milliards m3 de GNL (gaz naturel liquéfié) et de 4 milliards m3 de gaz naturel non liquéfié qui ont été transportés par gazoduc. Avec ces 111 milliards m3, la consommation annuelle totale de gaz naturel a, pour la première fois, dépassé les 100 milliards m3.

Selon certaines prévisions, en 2015, la consommation de gaz naturel devrait atteindre 260 milliards m3, représentant quelque 8,3 % de la consommation totale d'énergie au lieu des 3,9 % actuellement. Cela signifie que la consommation de gaz naturel doublera dans les cinq prochaines années, révèle le directeur Jiang.

Ce chiffre est plus optimiste que les estimations du milieu professionnel. Par exemple, d'après les prévisions de M. Yang Jianhong, directeur adjoint du Centre de recherche sur l'oléoduc et le gazoduc, relevant de l'Institut de planification de la Société pétrolière de Chine, la consommation totale de gaz naturel en Chine en 2015 dépassera 200 milliards m3 et pourrait atteindre jusqu'à 240 milliards m3, représentant de 6 à 7 % du total de la consommation d'énergie primaire.


[1] [2] [3] [4]

Source: La Chine au présent

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'«Année de la Jeunesse » Chine-UE s'est inaugurée à Beijing
Hu Jintao et Wen Jiabao ordonnent aux autorités concernées de faire tout leur possible pour assurer la sécurité des Chinois en Libye
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence