100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
FrançaisMise à jour 20.04.2010 14h53
Les fermetures d'aéroports de plusieurs pays européens prolongées

Plusieurs pays européens dont la Belgique, la France, la Grande-Bretagne et l'Italie ont prolongé samedi la fermeture de leurs aéroports en raison du nuage de cendres rejeté par un volcan islandais.

Une réunion conjointe a eu lieu samedi matin à Bruxelles entre le gouvernement fédéral belge, Belgocontrol et Eurocontrol pour décider de prolonger la fermeture de l'espace aérien du royaume jusqu'à samedi 20H00. De l'autre côté, la compagnie aérienne low- cost, Ryanair, s'est mise d'accord avec l'autorité de l'aéroport de Charleroi, au sud de Bruxelles, pour suspendre ses vols jusqu'à lundi 13H00.

Les autorités françaises ont annoncé la prolongation de la fermeture de 26 aéroports du nord du pays, dont ceux d'Orly, de Roissy et de Beauvais de Paris, jusqu'à 18h00 GMT samedi, et les autorités britanniques ont décidé de prolonger la fermeture de l'espace aérien jusqu'à au moins 18h00 GMT.

En Italie, la fermeture des aéroports du nord du pays devait se prolonger jusqu'à 10h00 GMT, tandis que tous les aéroports internationaux d'Allemagne dont Francfort et Munich resteront fermés jusqu'au moins 12h00 GMT. La Lufthansa a annoncé qu'elle suspendait tous ses vols jusqu'à 18h00 GMT.

Depuis jeudi, le trafic aérien est perturbé en Europe du Nord et de l'Ouest par un nuage de cendres volcaniques provoqué par l'irruption d'un volcan en Islande.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Séisme au Qinghai : le dernier bilan est de 2 046 morts
Séisme au Qinghai : le nouveau bilan s'établit à 1 706 morts
Séisme à Yushu : accorder la priorité à la vie humaine et assurer les besoins essentiels de la population locale
Les sept raisons pour exprimer nos remerciements à la Chine
Développement du TGV : concurrence intense entre divers pays du monde
Le monde entier s'unit et redouble sa vigilance à l'encontre du terrorisme nucléaire
La Turquie ne se désespère pas pour son adhésion à l'UE