Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 

« Made in Japan » victime indirecte du séisme

Le label « Made in Japan » victime indirecte du séisme

Supermarchés et restaurants japonais de Chine ont d'eux-mêmes pris leurs distances avec les produits importés de ce pays depuis que le Japon, dévasté par un séisme il y a dix jours, a annoncé samedi que les niveaux de radiation découverts dans le lait et les épinards produits à proximité de la centrale nucléaire endommagée dépassaient le niveau de sécurité.
 

L'étiquette "fabriqué au Japon" perd de son lustre en Chine

Les supermarchés et les restaurants japonais en Chine ont eux-mêmes pris leurs distances avec les produits importés du Japon depuis que le pays dévasté par un séisme a annoncé samedi que le niveau de radioactivité relevé dans le lait et les épinards produits près de la centrale nucléaire endommagée dépassait le niveau de sécurité, a rapporté China Daily.
 

Les produits alimentaires importés du Japon seront contrôlés en Chine

Les autorités locales de la qualité vont contrôler les produits alimentaires importés du Japon suite à la fuite nucléaire à la centrale de Fukushima 1.
 

Des entreprises automobiles japonaises prorogent leur suspension de la production

Selon des analystes, le tremblement de terre a gravement affecté l'assemblage des pièces détachées des entreprises automobiles à capitaux japonais en Chine. Le 15 mars, la production a pu encore continuer chez Guangzhou Toyota et chez Guangzhou Honda. Mais jusqu'à quand pourra se maintenir la production, cela dépendra de la fourniture ultérieure de pièces détachées.
 

L'économie chinoise est touchée par le séisme

L'économie chinoise est aussi touchée par le séisme au Japon

Le séisme et le tsunami massifs qui ont touché le Japon ont également envoyé une onde de choc sur l'économie chinoise, bien qu'il ne soit pas encore possible d'évaluer les pertes totales, ont dit des analystes mardi.
 

L'impact potentiel du grand séisme au Japon sur l'économie chinoise sera important

L'impact potentiel du terrible séisme qui a frappé le Japon sur l'économie chinoise est inquiètante. Premier partenaire commercial du Japon, la Chine est également la première destination des exportations nippones, tandis que le Japon est le principal point de départ des importations chinoises.
 

L'économie chinoise affectée par l'arrêt des exportations japonaises

L'industrie japonaise est en état d'arrêt après le séisme et le tsunami. Cela signifie que les exportations à destination de la Chine devraient connaître de fortes perturbations. Les sociétés d'import-export shanghaïennes ont déclaré souffrir des perturbations, même s'il est encore trop tôt pour calculer le manque à gagner.
 

Début de pénuries de produits japonais dans certaines villes chinoises à cause du séisme

Selon des constats de la douane de Xiamen, plusieurs entreprises japonaises installées dans la ville ont dû repousser ou suspendre leurs productions et des contrats d'exportation à cause de la forte perturbation des transports à Narita, notamment aux alentours des aéroports de la ville, et de la rupture d'approvisionnement de matières premières commandées au Japon. Il est en réalité difficile pour les entreprises concernées de trouver rapidement des alternatives.
 

La ruée vers le sel en Chine provoquée par le séisme

Les habitants du Guangdong, de Nanjing et du Zhejiang se ruent sur le sel d'iode à cause de rumeurs

Récemment, des rumeurs sur l'impact en Chine de la radioactivité nucléaire au Japon ont suscité un mouvement de panique parmi les habitants des provinces côtières. Selon ces rumeurs, la radiation nucléaire au Japon polluera la mer. Par conséquent, le sel produit après cette crise ne pourra plus être consommé, et seul le sel d'iode peut prévenir les conséquences sanitaires de la radioactivité. Le Guangdong, le Jiangsu et le Zhejiang ont connu une ruée vers le sel alimentaire qui a donné lieu à une augmentation de prix chez certains marchands. Un paquet de sel coûte plus parfois de 10 yuans.
 

Alerte aux fausses pastilles d'iode à Hong Kong

Un responsable de l'alimentation et de la santé de Hong Kong a mis en garde le public vendredi contre les fausses pastilles d'iodure de potassium.
 

La Chine va lutter contre le stockage spéculatif de biens de première nécessité sur fond de ruée sur le sel

La Commission nationale pour le Développement et la Réforme de Chine a appelé jeudi à lutter contre le stockage spéculatif de biens de première nécessité alors qu'une ruée sur le sel se propage actuellement dans le pays.
 

Une pincée de raison met fin à la ruée vers le sel

La panique chinoise causée par les craintes d'irradiation suite à la fuite nucléaire au Japon s'est apaisée dimanche. Le gouvernement a assuré à la population que le pays n'est pas en danger et a expliqué que le sel n'offre de toute façon aucune protection.
 

La ruée vers le sel après le séisme provoquée par la rumeur est ridicule et superflue, selon les experts

La fuite de particules radioactives de la centrale nucléaire du Japon est devenue le centre d'intérêt du grand public. Récemment se sont répandues dans la province du Zhejiang certaines rumeurs selon lesquelles le sel d'iode peut protéger l'homme contre les radiations nucléaire, ce qui a provoqué une ruée d'achat du sel d'iode dans certaines régions, dont Ningbo. Selon les experts en la matière, ce type de rumeur est ridicule et ce n'est pas du tout la peine de se précipiter pour acheter du sel d'iode. Le 16 mars, le bureau de la santé de la province du Zhejiang a ouvert spécialement une hotline pour diffuser des informations sur les radiations nucléaires et la protection.