Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 25.11.2011 13h06
Routes chinoises : à quand la fin du massacre ?

J'ai vu il y a quelques jours une émission d'information sur CCTV International, qui évoquait la tragédie du Gansu. Il y a eu un reportage sur la sécurité des transports scolaires, suivi d'un débat ouvert. Vraiment intéressant, et plein de réflexions sensées. Il est vrai que l'on n'aurait jamais dû laisser plus de soixante personnes monter à bord d'un bus prévu pour neuf passagers. Et que cela témoigne d'un cruel manque de moyens, auquel il faut répondre de la façon la plus urgente. L'un des journalistes a justement fait remarquer que la Chine a tout de même les moyens d'acheter davantage de bus scolaires, que la vie des enfants n'a pas de prix, et c'est tellement frappé au coin du bon sens que personne ne le contredira, suggérant au passage de songer peut-être à acquérir ces fameux bus scolaires américains, certes laids, mais dont la solidité et la sécurité ne sont plus à démontrer. Pas faux non plus, mais je ne pense pas que le problème soit celui de la solidité des bus, ni même de leur couleur jaune qui les rend plus répérables. Accessoirement, le bus qui a transporté ces malheureuses victimes était justement de couleur jaune, et ça n'a rien changé. Et soit dit en passant, en France, les bus scolaires ne sont pas jaunes, et il n'y a pas de tragédies de ce genre.
Non, je pense que le problème n'est pas là. Les bus scolaires américains sont solides, certes. Mais s'il y a si peu d'accidents mortels impliquant des écoliers aux Etats-Unis, c'est tout autant dû à la qualité de ces bus qu'au comportement de ceux qui les conduisent et des autres usagers de la route, nettement plus prudents et respectueux des règles de circulation et de la vie des autres. Le système chinois de permis à points, que l'on peut perdre facilement en cas de faute grave, mais qu'on peut récupérer quasi-automatiquement après un certain temps, n'arrange pas les choses non plus. Pourquoi faire attention, puisque de toute façon ces précieux points reviendront tout seuls, dites-moi ? Rappelons qu'en France, comme en Chine, le précieux sésame comporte douze points, à la différence près qu'en France, les points perdus se récupèrent difficilement, et que si d'aventure ils sont tous perdus, eh bien le permis de conduire l'est aussi. Autrement dit, ça fait tout de même réfléchir un peu...

La vérité est parfois cruelle, mais il faut bien reconnaître qu'on en est encore loin, très loin en Chine. Je citais à ce sujet un peu plus haut les comportements scandaleux de trop de conducteurs, et dans le cas du drame du Gansu, on aurait pu y rajouter celui du chauffeur et de l'enseignant accompagnant. Certes, on ne sait pas tout de cette histoire, puisque ces deux personnes ont aussi perdu la vie dans l'histoire. Mais tout de même... comment imaginer sans un frisson d'horreur mêlé de colère au souvenir de ces petits martyrs innocents, que deux adultes qui en avaient la responsabilité ont pu laisser monter autant de personnes à bord de ce qui est devenu un véritable cercueil roulant ? Peut-être ont-ils agi sur ordre, mais quoi qu'il en soit, cela dépasse l'entendement, et témoigne une fois de plus d'un manque de responsabilité, d'une inconscience incroyable. Reconnaissons au Gouvernement chinois la conscience qu'il y a un vrai problème. Il a déjà commencé à frapper fort l'année dernière avec l'aggravation des peines en cas de conduite en état d'ivresse, et c'est une excellente initiative. Donner plus d'argent pour acheter davantage de bus scolaires, c'est aussi nécessaire. Mais le plus important, c'est de réussir à faire changer le comportement des Chinois au volant, dont beaucoup trop font preuve d'un manque total de responsabilité et de respect. Et là, quand on parcourt les routes du pays, en campagne comme en ville, on se rend compte que c'est une tâche titanesque, et pourtant nécessaire, pour que jamais, plus jamais, on ne voie à nouveau ce qui vient de se passer au Gansu.


Par Laurent Devaux


[1] [2]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Signature de 14 accords de coopération entre la Chine et le Turkménistan
Nouvelles principales du 24 novembre
La liste des écrivains riches ne cache pas la vie modeste d'écrivains en Chine
La Chine et les Etats-Unis assument la responsabilité du redressement économique mondial
Les Américains d'origine chinoise qui désirent faire une carrière politique doivent commencer à partir de « grass roots »