Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>CultureMise à jour 28.03.2011 16h17
Oubliez le vin... et craquez pour des thés rares et exotiques !

Un autre détaillant, Baoxing Haixin Tea Ltd, qui fait pousser du thé vert organique dans la Province du Sichuan, prédit que les prix devraient monter de 20 à 30%. « Notre thé n'a pas encore été cueilli. Mon patron a appelé, et il a dit que pour cette année, le prix plancher serait de 2 400 Yuans le kilo », a dit Zeng Yao, détaillant qui gère une boutique de vente en gros à Maliandao.

M. Zeng a précisé que le propriétaire de l'affaire, Zhang Haixin, travaillait dans le négoce du papier il y a vingt ans. Il avait prédit un avenir brillant pour le commerce du thé, en partie grâce à l'association avec la santé qui est faite avec ce breuvage, aussi est entré dans ce commerce en 1991 et acheté une plantation de 20 hectares d'une variété locale de thé vert appelée Zhuyeqing (Feuille de Bambou), cultivée de manièer organique. Chaque printemps, l'entreprise embauche des cueilleurs de thé expérimentés venant de Hangzhou, capitale de la Province du Zhejiang, là où pousse le célèbre thé Longjing. Et le style de vie organique étant devenu plus populaire, les affaires de M. Zhang ont connu une croissance rapide.

La Chine possède au moins huit grandes sortes de thé. Parmi elles, des centaines de variétés connues de thé vert, de thé wulong, de thé noir et de thé Pu'er. Les méthodes de préparation sont différentes. Le thé vert est préparé à base de feuilles fraîches qui sont d'abord chauffées à forte température. Le thé noir est fait de feuilles fraîches fermentées. Quant au thé wulong, il est à la fois chauffé et fermenté, selon un procédé qui fait que les feuilles restent vertes au milieu, mais deviennent rouges en bordure.

« Les centaines de différentes sortes de thé que boivent les Chinois font qu'il n'est pas possible de développer l'industrie chinoise du thé en une entreprise comme Lipton, où tout est standardisé, sans différences de qualité », a dit Wu Xidan, Secrétaire Général de l'Association Chinoise de Marketing du Thé.

Le Gouvernement chinois est depuis longtemps soucieux du caractère trop diffus de l'industrie du thé. Il y avait d'ailleurs une phrase célèbre, disant : « 70 000 entreprises de thé chinoises équivalent à un Lipton en termes de chiffre d'affaires ».

D'après des directives du Ministère de l'Agriculture publiées en 2009, la Chine va établir quatre zones de production du thé concentrées, et améliorer la qualité du thé en employant de meilleures méthodes de culture d'ici 2015.

[1] [2] [3]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PIB chinois représentait 9,5% de celui du monde en 2010
La Chine va recruter du personnel pour la recherche et le développement des avions gros porteurs
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?
L'accident nucléaire est sans frontière
Que penser de l'accident nucléaire au Japon ?