Notre Site  Aide  Plan du Site  Archives 
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  GALERIE DE
      PHOTOS


  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  BEIJING
  TIBET
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
Mise à jour 15:39(GMT+8), 24/04/2002
MONDE  

France : L'Union pour la majorité présidentielle autour de Chirac

Au lendemain de l'appel de Jacques Chirac président-candidat, au "rassemblement" à droite, les chiraquiens de l'Union en mouvement (UEM) ont annoncé mardi 23 la création d'un grand parti autour du projet du président sortant, baptisé "l'Union pour la majorité présidentielle" (UMP), en vue du second tour et des législatives des 9 et 16 juin prochains.

Ce nouvel attelage politique réunissant la droite et le centre-droit a vocation à apporter "son soutien à Jacques Chirac pour le second tour" et pour "la mise en oeuvre de ses engagements pour la France", a annoncé le Conseil des fondateurs de l'UEM à l'issue d'une réunion à la présidence du Sénat.

"L'UEM se transforme dans une Union pour la majorité présidentielle, qui investira un candidat pour chaque circonscription et qui siégera dans un groupe commun à l'Assemblée nationale", a annoncé sur LCI le chiraquien de l'UDF Philippe Douste-Blazy à l'issue de cette rencontre.

"Nous allons constituer à la fois un label commun pour avoir des candidats uniques dans les 577 circonscriptions, un grand groupe de la droite et du centre à l'Assemblée nationale, ainsi que l'engagement de participer à la fondation à l'automne d'une nouvelle formation de la droite et du centre", a ajouté le conseiller politique du RPR, Patrick Devedjian, sur Europe-1. "C'est la vraie recomposition de la droite tant attendue par le corps électoral depuis tant d'années".

La présidente du RPR Michèle Alliot-Marie, le "premier-ministrable" de Démocratie libérale (DL) Jean-Pierre Raffarin, le RPR François Fillon et l'UDF Renaud Donnedieu de Vabres participaient notamment à cette réunion des chiraquiens au Palais du Luxembourg.

L'UMP, dont un comité politique doit encore définir les statuts, fera donc office d'amorce de parti présidentiel dans l'attente de la "fondation d'une grande formation unie, pluraliste et décentralisée" qui devrait être créée "à l'automne".

En vue des législatives, l'UMP permettra surtout la mise en place de candidatures uniques de la droite républicaine, avec à la clé la constitution d'un groupe de l'UMP à l'Assemblée nationale. Dans un communiqué, le RPR estime en effet que les résultats du premier tour font craindre des triangulaires avec l'extrême-droite dans "250 à 320 circonscriptions", "voire l'élimination avant le deuxième tour des candidats de la droite républicaine s'ils sont plusieurs".




Sous Cette Rubrique
 

Au lendemain de l'appel de Jacques Chirac président-candidat, au "rassemblement" à droite, les chiraquiens de l'Union en mouvement (UEM) ont annoncé mardi 23 la création d'un grand parti autour du projet du président sortant, baptisé "l'Union pour la majorité présidentielle" (UMP), en vue du second tour et des législatives des 9 et 16 juin prochains.

Recherche avancée


 


Copyright © 2000-2002   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.